roger-crochet_200x200px

Roger Crochet, la fin d’une vie aux mille facettes

Publié le 27 juin 2016 dans Infos


Hommage de l’AFEDD à son président d’honneur, Monsieur Roger Crochet

 

Famille-Crochet

 

Il nous lègue le goût de gagner, des amours sans jamais de fin, et la simplicité des hommes de la nature, émerveillés par la vie, de Paris à la Havane, Las Vegas, et à Saint Julien en Genevois, son lieu de puissance et d’amour avec Julie, Nadège et Pascal.

À ses enfants, Nadège et Pascal, l’AFEDD n’oubliera jamais ce qu’elle doit à Papa, et les entoure dans ce grand moment de vide, de son affection.

Le Conseil d’Administration de l’AFEDD, Benno Feingold, Serge Di Folco, Alexandre Feingold et toute l’AFEDD réunie.

« C’était mon père et mon frère de combat du bout du monde, où il m’avait invité à partager l’un des moments magiques dont il avait le secret. J’irai m’isoler le mercredi 29 juin dans la cathédrale de la Havane pour lui parler, car dans son sublime départ vers l’éternité, Roger attend comme toujours les amis, et je compte sur vous tous » Ivan Poupardin.

 

 

 

Macumba-Famille-Crochet

 

 

Roger Crochet, le célèbre homme d’affaires haut-savoyard, s’est éteint le 24 juin 2016 à l’hôpital de St Julien-en-genevois à l’âge de 88 ans, des suites d’un accident vasculaire cérébral.

Après avoir commencé sa carrière dans la coiffure, il créa dans les années 70 les Macumbas, les plus grands centres de loisirs de nuit d’Europe avec piste de danse, cinéma et restaurant intégrés (Lille, Saint-Julien-en-Genevois, Madrid, Bordeaux, Nantes, Montpellier et Fribourg avec des partenaires, et en 1996 La Havane), et aussi Radio Club dans les années 80, qui deviendra Radio Plus et One FM à Genève.

Très apprécié par l’ensemble de ses collaborateurs, d’un charisme inimitable et d’une gentillesse absolue, il affichait en permanence une élégance et une modernité mondaine empreinte d’une touche d’originalité personnelle qui lui conférait un style inimitable.

En 2015, à la fermeture du Macumba de St Julien, il publie ses mémoires « Mes Macumbas, comment j’ai magnifié la nuit » dont les ventes sont reversées à une association d’aînés « les bals musette » de St Julien.

Avec la disparition de Roger Crochet, ce n’est pas une page du monde de la nuit qui se tourne, c’est la vie d’un homme extraordinaire qui s’achève.

Un dernier hommage sera rendu à l’église de Collonges-sous-Salève mercredi 29 juin à 14h30.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestEmail this to someone