Magazine n°321 Juillet Août 2018

Publié le 2 octobre 2018 dans Edito & Couvertures


untitled

Nos concurrents
Les Free-parties existent depuis 25 ans, elles font partie du paysage culturel.

Avec le retour des beaux jours, ces rave-parties sauvages, extrêmement bruyantes, organisées en pleine campagne et souvent sans autorisation se multiplient notamment en Poitou-Charentes. 13 rave-parties en 8 mois ont eu lieu sur les communes du Sud-Saintonge qui fait partie des grands sites nationaux de ces soirées. Durant 2 jours et 2 nuits, du 19 au 20 mai 2018, une rave-party se déroulant sur un spot très prisé à Orignolles, en plein coeur de la forêt, dans le Sud-Saintonge, a excédé les riverains des communes proches. Cette rave-party a attiré environ 500 personnes, plus de 200 véhicules ont été verbalisés par les gendarmes dans les chemins forestiers. Il faut savoir qu’elles ne sont pas interdites si elles respectent certaines règles. En premier lieu une déclaration doit 4500 € en association, la loi française ne reconnaissant pas la responsabilité collective. En complément, le rappellent l’importance de la participation citoyenne. Composer le 17 à chaque constat de quelque chose d’anormal, devenir des «lanceurs d’alerte », recueillir des éléments, leur permettent d’intervenir rapidement.
Les animations sous forme de tournées nationales sont programmées cet été dans nos établissements festifs. Les alcooliers et softs étaient les précurseurs et restent les maîtres sur le sujet. Nous attendons avec impatience de très belles soirées estivales plus particulièrement dans les stations balnéaires. Le groupe des casinos Partouche organise lui aussi pour la seconde année une grande tournée pour ses établissements situés en bord de mer.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestEmail this to someone