Magazine n°308 – Mai Juin 2016

Publié le 3 juin 2016 dans Edito & Couvertures


COUV-DISCO-308

 

 

Looty l’application indispensable car tellement bien pensée

La société Dine O Quick dirigée par Laurent Provost vient de mettre au point une application et un système très affutés, permettant d’augmenter les recettes de billetteries et de développer les ventes en ligne. Il a suffi de se mettre à l’écoute des exploitants d’établissements et d’analyser leurs commentaires pour réaliser une synthèse de leurs besoins, puis de faire plancher des petits génies de l’informatique, qui ont alors pus donner naissance à Looty. Il est maintenant possible de consulter d’où que ce soit 24h/24h sur un simple smartphone le montant des réservations effectuées en ligne et de vérifier le chiffre d’affaires encaissé. La fidélisation, l’anticipation du personnel à prévoir, la fluidité des arrivées à l’entrée, la limite du risque de fraude, la limitation des vols sont les quelques premiers avantages de ce système pour le dirigeant. La réservation et l’entrée validée, le budget évalué et préparé avec le groupe en amont, l’achat à n’importe quelle heure, sur une borne tactile, sur son smartphone ou sur son ordinateur, l’annulation du risque de perte du ticket ou billet sont les premiers avantages pour le client. L’article plus complet dans cette édition répond aux questions principales sur le sujet.

Nous nous sommes rendus au 30ème anniversaire du Bora au Cap d’Agde ce 4 mai dernier. La nuit a donc toujours un beau présent et sans doute un bel avenir avec des Francis Bourrel ! Mais combien sont-ils en France, ayant ce talent et ces motivations « to be or not to be as him, that’s the question ». Pardon pour ce célèbre anglissisme, constat d’une réussite et d’une telle évidence. Et oui la nuit se porterait très très bien, incroyable pour ceux qui n’ont pas les qualités pour la faire vivre. Il faudrait peut-être leur prescrire un stage sur place pendant quelques semaines pour comprendre comment la machine se prépare, puis s’anime. Quel plaisir de voir une discothèque affichant près de 2000 réservations avec en plus ses espaces vip et premium complets. Une très grande file d’attente, non non je ne rêve pas je l’ai vécu et nous n’étions pas seuls. L’article révèle certes quelques astuces mais l’on comprend que l’exploitant est un artiste accompagné d’une troupe exceptionnelle pour manœuvrer ce Bora magique.

 

Phil Borgogno

Phil Borgogno

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestEmail this to someone