Magazine n°290 – Juin 2014

Publié le 24 juin 2014 dans Edito & Couvertures


Couv-n°290

 

 

Réseaux sociaux au Top

De nombreux exploitants ont choisi leur ou leurs réseaux pour communiquer efficacement et rapidement. Facebook ou Twitter se partagent la plus grande partie de l’audience. Curieusement les avis divergent et par forcément en fonction des régions, on peut entendre dire que Twitter ne serait pas le meilleur choix pour notre secteur d’activité par exemple. L’information est on ne peut plus vite transmise au fidèle client potentiel, qui rappelons le, en est submergé quotidiennement. Les clubs ouverts uniquement en saison d’été entretiennent des relations durant l’hiver pour ne pas perdre le contact. Au rythme d’une ou deux fois par mois, ils diffusent des informations, montant en pression à l’approche de leur Opening. Puis lorsque la machine est en route, on annonce, on répète, on stimule. La question est de savoir si l’on doit exclusivement utiliser ces vecteurs ou si l’on doit ne pas mettre ses oeufs dans le même panier. Qui touche-ton par les réseaux et qui oublie-ton ? Les autres médias n’auraient-ils plus d’impact. Journaux, radios ou affiches et flyers diffusés généreusement depuis des dizaines d’années ne sont pas prêts de s’éteindre et surtout aussi rapidement. Le développement de l’informatique et l’arrivée d’internet  annonçaient la fin de la presse papier ou de l’édition. Il n’en est rien et l’on constate même un regain pour ces segments tangibles et non pas semi-virtuels. Une belle affiche se collectionne et véhicule une belle image, un mms est vite oublié surtout quand on perd son téléphone.

Une nouvelle édition limitée J&B x Ministry of Sound s’installe dans la nuit. Aujourd’hui, la légendaire marque de whisky londonienne innove en collaborant avec l’emblématique label londonien Ministry of Sound, acteur incontournable de l’industrie musicale, pour présenter sa nouvelle Edition Limitée. Ce partenariat est un grand évènement pour la marque puisque la bouteille née de cette association est en rupture totale avec ce qui a été fait par le passé dans le monde des spiritueux. En effet, elle réagit et s’anime grâce au système Rouge, Vert, Bleu : selon la couleur du spot de lumière du club, le design de la bouteille change complètement. Ainsi grâce à une surimpression, trois designs différents se révèlent sur une seule et même bouteille par le biais des lumières projetées dans les night clubs.

 

Phil Borgogno

Phil Borgogno

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestEmail this to someone