FRANCE-MINI

Interdiction de fumer dans les lieux publics : conséquences 10 ans après pour le monde de la nuit

Publié le 6 février 2017 dans Infos


logo-rep-francaise

 

 

Cela fait 10 ans qu’il est interdit de fumer dans les lieux publics, suite au décret du 1er février 2007. Il fut d’abord appliqué dans les centres commerciaux, les aéroports, les gares, les hôpitaux et les écoles, puis l’interdiction a été étendue aux bars, restaurants et discothèques en janvier 2008.

 

Malgré cette mesure, le nombre de fumeurs n’a pas régressé : 32 % des français fument. En revanche, les français sont satisfaits de cette loi qui a fait changer les mentalités et le comportement addictif des consommateurs qui fument moins. En effet, la loi a permis de débanaliser le tabac. Les fumeurs ont pris conscience de la dangerosité sur leur santé et sur celle des autres. Être obligé d’aller dehors pour fumer diminue la tentation, met un frein à certaines pulsions.

En discothèque où on ne peut pas sortir mais où des espaces fumeurs sont installés, les fumeurs ne fument pas plus, ces bains de fumée sont même devenus plus désagréables qu’autre chose.

Pour les bars et les restaurants, à l’époque, il y avait eu une baisse remarquée de fréquentation. Mais aujourd’hui, les habitudes sont faites, ce n’est plus un frein pour aller boire un verre. Les établissements se sont adaptés en construisant des terrasses couvertes pour les fumeurs par exemple, la loi leur a permis d’accueillir plus de non-fumeurs et de diversifier la clientèle.

 

Cette interdiction a surtout eu un impact positif sur le tabagisme passif qui a reculé, dont c’était le but premier.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestEmail this to someone