logo_gaio_200x200px

Gaïo Saint Tropez : Nouveau concept restaurant – club

Publié le 19 juin 2017 dans Discothèques, Ouvertures


gaio-st-tropez

 

 

Après 55 ans d’histoires Tropéziennes, le célèbre Papagayo se transforme en GAÏO avec un nouveau décor, une nouvelle équipe, un nouveau repreneur, une nouvelle cuisine et un nouveau concept.

En 1958, Frangy Malortigue et son frère Doudou décide d’implanter un casino sur cette rive tropézienne. Faute d’autorisation, Frangy fait naitre ce club mythique et le baptise : Le Papagayo ! C’est en 1962, qu’un certain Claude François prend les reines musicales du lieu et communique son énergie chaque soir en arrachant sa chemise; en fin de saison, la célèbre chanson « cette année-là » y verra le jour.

 

gaio_couloir

 

 

Cette magie ne cessera de vibrer jusqu’à aujourd’hui avec de nombreuses personnalités qui se succèderont comme Tom Jones au micro, Brigitte Bardot en professeur de Charleston, Eddie Barclay comme fidèle noctambule, Donna Summer, David et Cathy Guetta à leur début, Johnny Halliday, Eddy Mitchell, Sacha Distel, la prêtresse de la nuit Régine, Lionel Richie, Bashung, Claudia Cardinale, Steve Mc Queen… et tant d’autres !

Frangy surnommé « le chinois » déambulant en kimono avec une pipe allongée à la bouche, a réuni et côtoyé les plus grands artistes de ce monde pendant plus de 50 ans… cette personnalité atypique restera à jamais gravée sur ce port tropézien…

 

gaio-st-tropez_resto

 

 

Franklin Malortigue a repris les rênes de l’établissement après plus de 15 ans de voyages à travers le monde. Dans les affaires depuis l’enfance, il a appris tous les postes de l’hôtellerie et la restauration à travers les « business » familiaux. S’inspirant de concepts urbains new yorkais, californiens ou londoniens, il y rajoute ses origines asiatiques grâce à ses périples en Chine, Vietnam, Japon ou Thaïlande et met un point d’honneur à cette cuisine si particulière qu’il a découvert au Pérou : la Nikkei Food.

 

Raffiné, avant-gardiste et intimiste, le GAÏO est un QG tropézien où dîner et faire la fête à la même table est le mot d’ordre de ces globe-trotteurs. Canapés confortables en velours, tapis « comme à la maison », choix du détail et service de qualité sont réunis pour y ressentir les « good vibes » de cette invitation au voyage.

Symétrique et géométrique aux influences « Art déco » du XXème siècle, la décoration intérieure associe structures dorées aux laitons, couleurs ethniques où jaune, vert et rouge se côtoient et font apparaître ce soleil inca, identique à celui des cités d’or qui est aujourd’hui l’emblème de ce restaurant-club arty.

Domingo Zapata, célèbre artiste néo expressionniste surnommé le « new Andy Warhol » par la presse internationale, s’est exprimé sur les murs pour son ami Franklin.

 

gaio-st-tropez_domingo-zapata

 

 

Massimo, le maître de cérémonie, rythme chaque soir les diners. Cet agitateur et son équipe de danseurs et comédiens captivent les invités et apportent du relief et de l’humour le temps d’un moment passé ensemble… « welcome and just feel good ».

 

Le club, quartier général nocturne aux jeux de lumières ambres et dorés, propose une atmosphère sensuelle, feutrée et électrique où l’on peut s’oublier sur des divans bourgeois tout en écoutant une musique « open format » sensible aux clients internationaux.

Plus tard dans la nuit, la seconde partie de soirée est rythmée par ces sons « deep house » que les « clubbers » affectionnent particulièrement.

Tout l’été, des DJs venus du monde entier ainsi que des groupes « live » se renouvellent et créent ces « happenings » qui étourdissent chaque nuit et propose un voyage musical unique à Saint-Tropez.

 

gaio-resto

 

 

Côté restaurant, la Nikkei Food, fusion entre la cuisine japonaise et la gastronomie péruvienne, invite à une expérience culinaire unique. Du rafraichissant au pimenté, du cru au grillé, les goûts et les textures vous emportent dans un voyage entre terre et mer, feu et glace. Ceviche revisité au soja, wasabi et graine de sésame, Nigiri Anguille et chocolat piquant, Yasaitame au wok avec sauce aux huîtres et vin blanc ou encore la célèbre Tarte Tropézienne from GAÏO au yuzu & passion pour terminer le repas sont autant de mets à découvrir.

 

Le GAÏO propose une large gamme de cocktails crées et signées par le Bartender du restaurant. Le Pisco, célèbre alcool péruvien, s’allie avec perfection au saké japonais comme au Lima (citron vert) et se déguste avec certaines infusions « made house » : Paddington sour (Pisco, confiture d’orange amère, Cointreau, sucre) ; *ChilCano (Pisco, Ginger Ale, citron vert) ; *PisCo 75 (Pisco, Champagne, jus de citron, Cointreau, sucre).

 

 

gaio_salle-resto

 

 

Le Gaïo bénéficie de la « frenchy touch » de Franck Ausilia alias « Twister ». Programmateur, relation publiques, chef d’orchestre et directeur artistique, il opère avec précision au sein des lieux les plus prestigieux et incontournables du monde depuis plus de 15 ans.

 

Le Gaïo est ouvert tous les jours de 20h à 6h. Pour plus d’informations et suivre son actualité, rendez-vous sur le site internet. Il est également présent sur facebook et instagram : @gaiosainttropez

 

 

logo_gaio

 

GAÏO
Saint Tropez
4 rue du 11 Novembre 1918
83990 Saint Tropez
www.gaio.club

 

 


A lire aussi

Les Caves du Roy célèbrent leur 50ème anniversaire

Ouverture du Monark vendredi 9 juin

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestEmail this to someone