gni

CHR, un mois de janvier difficile suite aux attentats qui ont frappés Paris

Publié le 10 mars 2015 dans Informations syndicales


Un mois après les attentats terroristes qui ont endeuillé notre pays, le GNI a interrogé ses adhérents afin d’évaluer l’impact économique qu’ont provoqué ces évènements dramatiques.

Tous les métiers et toutes les gammes d’établissements du secteur CHR ont été victime d’un ralentissement de leur activité qui se traduit par une augmentation des annulations et une baisse des fréquentations et de la recette moyenne et ce, plus particulièrement à Paris.

Dans un contexte économique déjà difficile pour les professionnels du secteur CHR, les évènements du 7 et 9 janvier ne font qu’accroître leurs inquiétudes. Avec un chiffre d’affaires en recul de 3 % sur l’ensemble des filières CHR en 2014, la morosité gagne les esprits et fait craindre une baisse de l’activité sur le long terme.

Plus de la majorité des professionnels interrogés ressentent également une inquiétude de la part de leurs clients. Les professionnels des cafés, bars, brasseries ont ressenti à plus de 78 % cette inquiétude estimant que les clients étaient moins d’humeur à consommer.

A cette occasion le GNI tient à féliciter le gouvernement pour la mise en place des mesures Vigipirate ainsi que la Mairie de Paris et ses actions contre les informations anxiogènes et fausses afin de continuer à se battre pour garder la France en tête des destinations touristiques privilégiées.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestEmail this to someone