fiducial-logo-image-à-la-une

Baromètre des TPE : l’emploi s’effondre au 4ème trimestre 2015

Publié le 4 mars 2016 dans Infos


fiducial-logo

 

La 61ème édition du Baromètre des TPE, l’enquête de conjoncture trimestrielle réalisée par l’IFOP pour le compte de Fiducial auprès des Très Petites Entreprises, dresse le bilan d’une année 2015 difficile. Et 2016 débute dans un climat de morosité avec l’ensemble des indicateurs économiques qui replongent.

 

L’année 2016 ne s’annonce pas meilleure que 2015.

 

Situation catastrophique pour l’emploi au 4ème trimestre. La création nette d’emplois* s’effondre à -3,5 sur la période octobre-décembre, le deuxième score le plus mauvais depuis 15 ans derrière le 4ème trimestre 2012 (-4). Les secteurs de l’hôtellerie (-7), de l’industrie (-7) et des services aux particuliers (-6) sont plus gravement touchés. Celui du commerce s’en sort un peu mieux (+2) ainsi que les entreprises de plus de 5 salariés (+6).

 

Jean-Marc Jaumouillé, Directeur des techniques professionnelles de Fiducial, dresse le bilan de l’année 2015 : « En synthèse, sur l’année 2015, les TPE ont détruit des emplois. Les effectifs des entreprises employant du personnel au 31 décembre sont à l’équilibre, les créations compensant les suppressions. Mais cette situation est notoirement insuffisante pour couvrir les suppressions d’emplois des entreprises devenues en 2015 sans salarié (9 %), et on l’oublie trop souvent, des entreprises qui ont disparu (dépôt de bilan, cessation volontaire ou involontaire de l’activité) ».

 

Pour le second trimestre consécutif, l’indicateur de situation financière** rechute de -4 points pour se situer à -21. Dans ce contexte :

– 32 % (+6 points par rapport au 4ème trimestre) des patrons de TPE jugent la situation financière de leur entreprise préoccupante. 22 % des trésoreries sont dans le rouge et 48 % à l’équilibre.

– 80 % (+9 points en 6 mois) des chefs d’entreprise demeurent pessimistes sur le climat général des affaires en France.

– 56 % (+3 points) se montrent négatifs pour leur propre activité.

 

Les prévisions pour 2016, ne sont guère réjouissantes. 12 % des employeurs prévoient d’augmenter leurs effectifs contre 11 % qui envisagent de les réduire au regard de leurs perspectives de développement actuelles. Ces dernières étant très obscures : 50 % des patrons n’ont à ce jour aucune visibilité sur les perspectives de croissance de leur activité, 28 % envisagent une croissance et 21 % une récession.

 

Méthodologie de l’Etude :

 

Échantillon de 1 002 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés (hors auto-entrepreneurs), raisonné sur les critères secteur d’activité de l’entreprise, taille de l’entreprise, région d’implantation de l’entreprise et interrogé par téléphone du 28 janvier au 15 février 2016. Des résultats nationaux représentatifs : redressement selon les données INSEE pour la meilleure représentativité de cette composante du tissu économique français.

 

* création nette d’emplois : différence entre les créations et les suppressions de postes.

** indicateur de situation financière : % des TPE constatant une amélioration de leur situation financière par différence au % de celles enregistrant une dégradation.

 

 

Retrouvez l’étude complète sur : www.fiducial.fr et www.ifop.com.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestEmail this to someone