umih_2e-convention-plagiste

2ème convention nationale des plagistes le 10 mai à Juan-les-Pins

Publié le 12 mai 2017 dans Informations syndicales


 

umih_2econvention-plagistes_100517

 

Plus de 200 plagistes de toute la France étaient présents pour rappeler au futur Gouvernement l’urgence de modifier le décret-plage de 2006, qui a démontré, 11 ans après son entrée en vigueur, les difficultés de sa mise en œuvre, son coût financier important pour nos professionnels et les risques pour l’attractivité touristique des littoraux.

 

umih

 

Thierry Grégoire, Président de la branche des Saisonniers de l’UMIH précise : « Un décret datant de 2006 qui ne s’applique pas depuis 11 ans montre bien qu’il est imparfait et urgent de l’amender. Les plagistes sont les meilleurs défenseurs de l’environnement et contribuent à l’attractivité touristique de la France donc le Président de la République élu doit en responsabilité écouter nos propositions réalistes et pragmatiques et sans délais amender le décret plage. C’est urgent et vitale pour des milliers de salariés et des entreprises. »

 

 

Lettre ouverte au futur gouvernement

 

Madame la ministre / Monsieur le ministre,

 

Au nom de tous les plagistes de France, représentant 1 500 entreprises, près de 10 000 emplois et 1 milliard d’euros de chiffres d’affaires, nous tenons à vous adresser toutes nos félicitations.

 

L’UMIH est l’organisation professionnelle N°1 du secteur de l’hôtellerie-restauration, représentant 80 % des cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit, syndiqués du secteur.

 

La France dispose d’un littoral très important, c’est une force économique et environnementale qu’il faut savoir mettre en valeur. Nos établissements de plage sont des acteurs privés primordiaux de l’économie balnéaire et créateurs de nombreux emplois. Ce sont des pôles d’attractions du tourisme français et étranger, dont la compétence et la qualité́ n’ont fait qu’augmenter au fil des décennies : ils sont délégataires du service public balnéaire, et directement concernés par la protection de l’environnement et du littoral.

 

Le décret n°2006-608 du 26 mai 2006 relatif aux concessions de plage a établi des règles permettant à l’Etat d’accorder sur le domaine public maritime des concessions de plage. 11 ans après son entrée en vigueur ce décret a montré l’impossibilité de sa mise en œuvre, son coût financier important pour nos professionnels et ses conséquences sociales sur l’emploi. C’est globalement plus de 2 000 emplois qui seraient supprimés sur le territoire national.

 

La situation impose de prendre toutes les mesures possibles pour assouplir la mise en œuvre du décret-plage afin de concilier les activités économiques et les impératifs liés au domaine public maritime.

 

Nous, plagistes de France, sommes des professionnels responsables attachés à la préservation du domaine public maritime, qui est notre outil de travail.

 

Nous, plagistes de France, attendons du nouveau Gouvernement une prise de conscience collective sur les conséquences économiques et sociales et sur le risque de disparition de nos activités littorales.

 

Nous, plagistes de France, demandons plus de souplesse dans la mise en œuvre du décret plage afin de concilier les activités économiques et les impératifs liés au domaine public maritime.

 

Pour cela, nous demandons une modification du décret plage de 2006 en ce qui concerne la densité des plages, la démontabilité des équipements en prenant en compte les territoires et les patrimoines.

 

Sans remettre en cause la loi Littoral, nos établissements, directement concernés par la protection de l’environnement et du littoral, ont besoin d’une règlementation adaptée pour chaque façade maritime, en tenant compte des spécificités des communes.

 

Vous remerciant par avance des suites que pourra trouver notre demande, nous vous prions d’agréer, Madame la ministre, Monsieur le ministre, l’expression de notre très haute considération.

 

 

La 2ème convention nationale des plagistes a eu lieu le 10 mai au Palais des Congrès de Juan-les-Pins sur le thème « Plagistes, les acteurs touristiques du littoral ».

 

Le programme

9h Discours de :

Michel CHEVILLON, Président UMIH Cannes Hôteliers
Denis CIPPOLINI, Président UMIH 06
Jean-Pierre SAVARINO, Président CCI Nice Côte-d’Azur
Philippe RENAUDI, Président de l’UPE 06
Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH
Jennifer SALLES BARBOSA, conseillère régionale, Présidente Commission Tourisme de la région PACA
Jean LEONETTI*, député-maire d’Antibes Juan-les-Pins
Eric CIOTTI*, Président des Alpes-Maritimes

 

10h30 « Attractivité et impact économique des plages en France », par Didier ARINO, directeur général associé PROTOURISME

 

11h30 Table ronde : « Cannes, Corse, Antibes, Saint-Tropez, Nice, La Baule : présentation des actions menées par les plagistes »

Michel CHEVILLON, représentant des plages de Cannes
René COLOMBAN, représentant des plages de Nice
Loïc DURAND-RAUCHER Président des plages, Cœur de la Baule (44)
André D’ORIANO, représentant des plages de Corse
Jean-Claude MOREU représentant des plages de Saint-Tropez
Alain PALAMITI, représentant des plages à Antibes Juan-les-Pins

 

12h30 Restitution des travaux par Thierry GREGOIRE, Président UMIH Saisonniers
Photo de l’ensemble des plagistes devant le Palais des Congrès de Juan-les-Pins
Marche des plagistes le long du bord de mer pour rappeler l’urgence de réformer le décret plage

 

* sous réserve de confirmation

 


A lire aussi

Mobilisation de l’UMIH et soutien aux restaurateurs plagistes corses

UMIH, réforme de la représentativité patronale

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestEmail this to someone